lundi
23 octobre 2017
  Accueil du site > Editos > Edito
 
Enregistrer au format PDF
Edito

Vous pouvez comp­ter sur l’Eglise Catholique tout au long de votre vie : bap­tême, caté­chisme, com­mu­nion, fian­çailles, mariage… L’Eglise est là, prête à vous accom­pa­gner dans les petits comme dans les grands événements de votre vie, à célé­brer les sacre­ments.
Difficulté, pré­ca­rité, décès, l’Eglise est tou­jours là pour vous écouter et sou­la­ger, témoi­gner de l’Amour dont Dieu nous aime.
Recherche d’un sens à la vie, décou­verte du trésor de l’Evangile, ini­tia­tion à la prière, caté­chèse, l’Eglise est là comme un lieu d’accueil de vos atten­tes spi­ri­tuel­les. Tout cela n’a pas de prix.
Notre paroisse ne peut agir que grâce à vos dons. Elle ne reçoit aucune sub­ven­tion du Vatican ou du dio­cèse de Paris et subit, elle aussi, les effets de la crise. Pour la Paroisse du Saint-Esprit, les ren­trées finan­ciè­res des 3 pre­miers tri­mes­tres 2010 sont, à ce jour, infé­rieu­res aux années pré­cé­den­tes.
Si notre Paroisse peut, faute de moyens, retar­der cer­tains pro­jets et tra­vaux, ses dépense sont dif­fi­ci­le­ment com­pres­si­bles (hono­rai­res des prê­tres, salai­res des laïcs, chauf­fage, électricité, contri­bu­tion au finan­ce­ment des actions du Diocèse…).
De plus, en ces temps économiques quel­que peu dif­fi­ci­les, la soli­da­rité est aussi au cœur de nos préoc­cu­pa­tions : soli­da­rité vers les parois­ses pari­sien­nes et d’Ile-de-France en dif­fi­culté (près d’un tiers des parois­ses n’ont pas les res­sour­ces suf­fi­san­tes pour équilibrer leur budget de fonc­tion­ne­ment).
Solidarité aussi avec les plus dému­nis : accueil de nuit pen­dant l’hiver de per­son­nes sans domi­cile (c’est la raison pour laquelle des tra­vaux et un réa­mé­na­ge­ment de la petite crypte sont indis­pen­sa­bles), goûter men­suel pour les per­son­nes iso­lées, ves­tiai­res et bra­de­rie soli­daire, etc.
Pour qu’elle puisse conti­nuer ses mis­sions d’Accueil et d’annonce de l’Evangile, l’Eglise a besoin de votre don. Que vous soyez pra­ti­quant ou non, votre par­ti­ci­pa­tion est néces­saire ; elle mar­quera votre soli­da­rité et votre atta­che­ment à l’Eglise et aux valeurs qu’elle véhi­cule.
C’est donc avec confiance que je compte sur votre géné­ro­sité.
Je vous assure de ma prière quo­ti­dienne pour chacun de vous et vous sou­haite une belle fête de tous les Saints !

Lien externe :

Père Gilles Rousselet

Découverte de notre église
Si, jusqu’en 1932 le territoire de notre paroisse fut rattaché à Notre-Dame de Bercy, l’urbanisation de notre quartier depuis 1860 nécessita rapidement la construction d’un nouveau lieu de culte. Un terrain fut acheté en 1927 par l’Archevêché – le Cardinal DUBOIS à l’époque, et son auxiliaire Mgr CREPIN - entre l’avenue Daumesnil et la rue Claude Decaen. La crypte de notre église fut inaugurée dès l’Ascension 1929. Elle fonctionna en chapelle de secours en attendant que l’église supérieure s’édifie. Par manque de subsides les travaux n’avancèrent que lentement. A la mort du Cardinal DUBOIS fin 1929, celui-ci fut remplacé par Mgr VERDIER, qui lança ses fameux CHANTIERS DU CARDINAL en 1932, et reprit la suite de la construction (...)
Plan du site |  Mentions légales