dimanche
28 mai 2017
  Accueil du site > Editos > Edito
 
Enregistrer au format PDF
Edito

« Faites-vous des amis avec l’argent trom­peur... » Lc 16, 9
Le Christ ferait-il l’éloge de la dupe­rie ou de la mal­hon­nê­teté encou­ra­geant ainsi quel­que voyou et contre­di­sant la cohé­rence de son ensei­gne­ment sur la vérité. Par ces paro­les sur­pre­nan­tes, il invite les fils de la lumière à faire preuve d’autant d’habi­leté pour être de bons gérants des biens éternels qu’ils en dépen­sent pour les affai­res du siècle.  Déclinons le por­trait de ce fils-là, inten­dant fidèle :

  • Il met son intelligence et toutes ses capacités au service de sa croissance dans la foi et ne se contente pas du catéchisme de sa première communion.
  • Il apprend à gagner la confiance de son maître en agissant bien et garde à l’esprit qu’il n’est pas propriétaire des biens à gérer.
  • Il estime que tout bien est périssable et que leur possession est en partie illusoire et passagère. Les biens temporels ne sauraient être une assurance pour le ciel.
  • Il a conscience que c’est l’argent qui le sert et non pas lui qui sert l’argent.
  • Il met autant de zèle pour les affaires du ciel que pour celles de la terre. Tout en gardant le souci des réalités de notre monde.
  • Il sait se faire des amis sur cette terre mais aussi parmi les saints du ciel et creuser son désir de les rejoindre un jour dans les demeures éternelles.
  • Il acquiert le sens du service de Dieu et de ses proches et fait preuve de compassion face à toute détresse.
  • Il respecte le bien d’autrui et reconnaît son travail.
  • Il sait remettre les dettes avec miséricorde et mansuétude.
  • Il met beaucoup d’amour dans les petites choses et de sérieux dans les grandes.
  • Il sait risquer une parole audacieuse et demander à Dieu la force et le courage de dire à l’autre tout ce qu’il doit lui dire sans cesser de l’aimer.
  • Il fait preuve de patience et sait attendre l’accomplissement de l’œuvre de Dieu.

Alors, il pourra paraî­tre confiant devant son maître et lui rendre serei­ne­ment des comp­tes de sa ges­tion.

Père Stanislas Lemerle, curé

Découverte de notre église
Si, jusqu’en 1932 le territoire de notre paroisse fut rattaché à Notre-Dame de Bercy, l’urbanisation de notre quartier depuis 1860 nécessita rapidement la construction d’un nouveau lieu de culte. Un terrain fut acheté en 1927 par l’Archevêché – le Cardinal DUBOIS à l’époque, et son auxiliaire Mgr CREPIN - entre l’avenue Daumesnil et la rue Claude Decaen. La crypte de notre église fut inaugurée dès l’Ascension 1929. Elle fonctionna en chapelle de secours en attendant que l’église supérieure s’édifie. Par manque de subsides les travaux n’avancèrent que lentement. A la mort du Cardinal DUBOIS fin 1929, celui-ci fut remplacé par Mgr VERDIER, qui lança ses fameux CHANTIERS DU CARDINAL en 1932, et reprit la suite de la construction (...)
Plan du site |  Mentions légales