mardi
19 septembre 2017
  Accueil du site > Editos > Edito
 
Enregistrer au format PDF
Edito

Ce diman­che, Mgr Vingt-Trois, Archevêque de Paris, ins­talle la nou­velle équipe sacer­do­tale. Mais qu’est-ce que cela signi­fie ?

Dans la Bible comme dans la vie chré­tienne, on ne s’ins­talle jamais. Les peu­ples bibli­ques sont des peu­ples noma­des au milieu des­quels le Seigneur vient plan­ter sa tente. Nous-mêmes, nous ne sommes sur cette terre que de pas­sage, comme des pèle­rins vaga­bonds. Mais, et c’est tou­jours le para­doxe bibli­que, si nous ne sommes que des hôtes de pas­sage, nous avons besoin de rési­der dans les lieux pour les habi­ter et les faire vivre de la pré­sence du Christ.

Nommé par l’évêque, le curé par­ti­cipe à sa triple mis­sion d’ensei­gne­ment, de sanc­ti­fi­ca­tion, et d’auto­rité et de gou­ver­ne­ment. Ces mis­sions sont mises en valeur dans la litur­gie qui - c’est son rôle - exprime ce qu’elle signi­fie. La charge d’ensei­gne­ment est mani­fes­tée par la béné­dic­tion reçue de l’évêque avant la pro­cla­ma­tion de l’Evangile et par la pro­fes­sion de foi bap­tis­male, parole de vérité reçue de l’Eglise. Alors les fidè­les qui lui sont confiés sont invi­tés à vivre selon cette foi reçue et pro­cla­mée. La mis­sion de sanc­ti­fi­ca­tion est mise au jour au moment de l’offer­toire puis­que c’est dans l’Eucharistie, pré­si­dée par le curé, que conver­gent tous les sacre­ments, et celle d’auto­rité et de gou­ver­ne­ment au geste de paix, qui exprime le ras­sem­ble­ment de la com­mu­nauté qui lui est confiée par le Christ comme son propre trou­peau.

Au cours de cette Eucharistie, je rends grâce à Dieu pour la mis­sion qui m’est confiée et me recom­mande à votre prière : « Souvenez-vous de ceux qui vous ont conduits, eux qui vous ont fait enten­dre la Parole de Dieu. » Hb 13, 7.

Père Stanislas Lemerle, curé

Découverte de notre église
Si, jusqu’en 1932 le territoire de notre paroisse fut rattaché à Notre-Dame de Bercy, l’urbanisation de notre quartier depuis 1860 nécessita rapidement la construction d’un nouveau lieu de culte. Un terrain fut acheté en 1927 par l’Archevêché – le Cardinal DUBOIS à l’époque, et son auxiliaire Mgr CREPIN - entre l’avenue Daumesnil et la rue Claude Decaen. La crypte de notre église fut inaugurée dès l’Ascension 1929. Elle fonctionna en chapelle de secours en attendant que l’église supérieure s’édifie. Par manque de subsides les travaux n’avancèrent que lentement. A la mort du Cardinal DUBOIS fin 1929, celui-ci fut remplacé par Mgr VERDIER, qui lança ses fameux CHANTIERS DU CARDINAL en 1932, et reprit la suite de la construction (...)
Plan du site |  Mentions légales