samedi
27 mai 2017
  Accueil du site > Editos > Edito
 
Enregistrer au format PDF
Edito

Pierre vient de faire une très belle pro­fes­sion de foi. Il reconnaît Jésus comme « le Messie, le Fils du Dieu Vivant ». Alors pour­quoi, quel­ques ins­tants après, peut-il se mettre à faire « de vifs repro­ches » au Messie ? A-t-il vrai­ment la cons­cience de ce qu’il disait dans sa pro­fes­sion de foi ? Oui cer­tai­ne­ment, mais il ne savait pas tout ce que signi­fiaient les mots pro­non­cés. Il ne s’atten­dait pas à ce que Jésus annonce sa dou­lou­reuse pas­sion à Jérusalem. Jésus, en bon péda­go­gue, annonce pro­gres­si­ve­ment le mys­tère. D’ailleurs, l’épisode qui va suivre sera celui de la Transfiguration qui son­nera comme une réponse à l’angoisse de Pierre face à la souf­france. Ce que Pierre vit en ces ins­tants doit nous inter­ro­ger sur les sour­ces de notre foi. Suis-je chré­tien parce que je suis dans la plus grande Eglise du monde (1,2 mil­liard de catho­li­ques) et dont le Pape est la per­son­na­lité de l’année… comme Pierre était fier d’être avec le Rabbi le plus puis­sant du moment ? Ou bien suis-je chré­tien pour vivre le mys­tère de l’abais­se­ment (khé­nose) et celui de la Résurrection ? Il ne s’agit pas d’un abê­tis­se­ment, mais d’un dépouille­ment de soi ; en un mot : d’humi­lité.

Père Bruno GUESPEREAU

Découverte de notre église
Si, jusqu’en 1932 le territoire de notre paroisse fut rattaché à Notre-Dame de Bercy, l’urbanisation de notre quartier depuis 1860 nécessita rapidement la construction d’un nouveau lieu de culte. Un terrain fut acheté en 1927 par l’Archevêché – le Cardinal DUBOIS à l’époque, et son auxiliaire Mgr CREPIN - entre l’avenue Daumesnil et la rue Claude Decaen. La crypte de notre église fut inaugurée dès l’Ascension 1929. Elle fonctionna en chapelle de secours en attendant que l’église supérieure s’édifie. Par manque de subsides les travaux n’avancèrent que lentement. A la mort du Cardinal DUBOIS fin 1929, celui-ci fut remplacé par Mgr VERDIER, qui lança ses fameux CHANTIERS DU CARDINAL en 1932, et reprit la suite de la construction (...)
Plan du site |  Mentions légales