samedi
24 juin 2017
  Accueil du site > Editos > Edito
 
Enregistrer au format PDF
Edito

« Le règne de Dieu s’est appro­ché »

C’est ainsi que l’on peut tra­duire les pre­miè­res paro­les de Jésus dans l’Evangile de Saint Marc. Cela signi­fie que c’est fait : « les temps sont accom­plis. » Le Règne de Dieu est là. C’est ce que veut dire saint Paul : « Le temps est limité… il passe, ce monde tel que nous le voyons. » Nous sommes au but. Si Jésus nous dit que le Règne de Dieu s’est appro­ché, c’est qu’il a fait mou­ve­ment. Dieu est venu vers nous, « l’Amour a fait les pre­miers pas. » C’est Dieu qui a par­couru la plus grande partie du chemin pour nous rejoin­dre. Se conver­tir, c’est donc d’abord l’accueillir avec confiance, croire en la bonne nou­velle de sa pré­sence et fina­le­ment vivre les yeux fixés sur ce Règne de Dieu comme l’hori­zon de toutes nos acti­vi­tés, le but de nos tra­vaux. C’est à cette atti­tude spi­ri­tuelle que nous invite l’apôtre Paul : « Que ceux qui pro­fi­tent de ce monde soient comme s’ils n’en pro­fi­taient pas. » Il ne nous appelle pas à quit­ter ce monde mais à y avoir une pré­sence déjà animée par l’Esprit de l’Evangile : rendre visi­ble ce Règne de Dieu par notre manière de vivre. C’est à nous d’inven­ter ce « style de vie », signe de la pré­sence de ce Règne. Mais signa­lons deux direc­tions :

  • Annoncer le Règne de Dieu, c’est dire que ce monde-ci n’est pas définitif : cela suppose de la sobriété dans notre manière de nous y installer.
  • Et puisque Jésus appelle ses amis à devenir « pêcheurs d’hommes », comprenons qu’il nous invite également à porter le souci de nos frères avec bienveillance.

Père Christophe MARTIN

Voir la der­nière feuille d’infor­ma­tion parois­siale

Découverte de notre église
Si, jusqu’en 1932 le territoire de notre paroisse fut rattaché à Notre-Dame de Bercy, l’urbanisation de notre quartier depuis 1860 nécessita rapidement la construction d’un nouveau lieu de culte. Un terrain fut acheté en 1927 par l’Archevêché – le Cardinal DUBOIS à l’époque, et son auxiliaire Mgr CREPIN - entre l’avenue Daumesnil et la rue Claude Decaen. La crypte de notre église fut inaugurée dès l’Ascension 1929. Elle fonctionna en chapelle de secours en attendant que l’église supérieure s’édifie. Par manque de subsides les travaux n’avancèrent que lentement. A la mort du Cardinal DUBOIS fin 1929, celui-ci fut remplacé par Mgr VERDIER, qui lança ses fameux CHANTIERS DU CARDINAL en 1932, et reprit la suite de la construction (...)
Plan du site |  Mentions légales