mardi
30 mai 2017
  Accueil du site > Editos > Edito
 
Enregistrer au format PDF
Edito

Le Saint Père nous parle, depuis quel­que temps de la troi­sième guerre mon­diale en mor­ceaux. Notre belle ville de Paris a été récem­ment endeuillée. A l’effroi suc­cè­dent les inter­ro­ga­tions face à des actes qui dépas­sent la raison et l’enten­de­ment. Ce qui sem­blait se passer à l’autre bout du monde et ne concer­ner que les autres, popu­la­tions loin­tai­nes ou tout à fait ciblées, et nous tou­cher via les médias, nous frappe main­te­nant immé­dia­te­ment, dans nos rues. Face à cette scan­da­leuse vio­lence, il est impor­tant de garder notre raison et la liberté de notre cons­cience, de pren­dre un peu de dis­tance, ne pas nous lais­ser guider par les pas­sions, les juge­ments hâtifs ou les amal­ga­mes réduc­teurs. Nous éviterons ainsi d’être empor­tés par des effets de mode appa­rem­ment géné­reux ou par des cou­rants d’idées non maî­tri­sés. Dans ce contexte là, com­ment parler de la ker­messe parois­siale ? Comment vivre des jours de paix et de concorde dans une atmo­sphère si sombre ? Céder à la gri­saille ambiante serait donner raison aux forces de mort et à la peur. En res­ser­rant les liens de notre com­mu­nauté, en tis­sant des rela­tions nou­vel­les, en célé­brant l’Eucharistie et la litur­gie de l’Eglise, en ren­dant ser­vice au plus pauvre et au plus démuni au nom de notre amour du Christ, alors, nous serons des arti­sans de paix et d’unité, animés d’une vraie liberté.

« Que l’Esprit de paix vous accom­pa­gne par­tout, qu’il vous obtienne ce que vous deman­de­rez et vous ache­mine vers le bon­heur sans fin. »

Père Stanislas LEMERLE

Lire la der­nière feuille d’infor­ma­tion parois­siale

Découverte de notre église
Si, jusqu’en 1932 le territoire de notre paroisse fut rattaché à Notre-Dame de Bercy, l’urbanisation de notre quartier depuis 1860 nécessita rapidement la construction d’un nouveau lieu de culte. Un terrain fut acheté en 1927 par l’Archevêché – le Cardinal DUBOIS à l’époque, et son auxiliaire Mgr CREPIN - entre l’avenue Daumesnil et la rue Claude Decaen. La crypte de notre église fut inaugurée dès l’Ascension 1929. Elle fonctionna en chapelle de secours en attendant que l’église supérieure s’édifie. Par manque de subsides les travaux n’avancèrent que lentement. A la mort du Cardinal DUBOIS fin 1929, celui-ci fut remplacé par Mgr VERDIER, qui lança ses fameux CHANTIERS DU CARDINAL en 1932, et reprit la suite de la construction (...)
Plan du site |  Mentions légales