lundi
24 juillet 2017
  Accueil du site > Editos > Edito
 
Enregistrer au format PDF
Edito

Jésus semble très déter­miné ce diman­che : « Jésus, le visage déter­miné, prit la route de Jérusalem » nous dit-on. En effet, pren­dre la route de Jérusalem néces­site de la déter­mi­na­tion, non pas tant à cause du relief - la ville n’est qu’à 750 m d’alti­tude - mais plutôt en raison de ce que repré­sente Jérusalem. Lieu de conver­gence de tout homme « car en elle tout homme est né » (Ps 87), c’est aussi « le pôle du monde, la cité du grand roi ». Quel est ce grand roi ? N’est-ce pas le Messie tant attendu ? Celui qui nous sau­vera ! Oui, mais Jérusalem, c’est aussi celle qui tue les pro­phè­tes… Après la pro­fes­sion de foi de Pierre : « tu es le Messie de Dieu » la semaine passée, Jésus monte à Jérusalem pour pré­ci­ser ce que veut dire être le Messie de Dieu : à la fois endos­ser la voca­tion du « ser­vi­teur souf­frant » (Isaïe 53), mani­fes­ter la grande libé­ra­tion du péché, et ouvrir à tout homme le chemin de la vie éternelle fermé depuis le péché ori­gi­nel. Jésus est donc déter­miné à vivre sa voca­tion de Messie et à faire de nous des hommes libres. Que Jésus se pose dans cette déter­mi­na­tion est le signe de sa propre liberté. Et il nous invite, nous aussi, à entrer dans une déter­mi­na­tion forte, qui n’est pour­tant pas fana­tisme. Jésus est très calme. Il nous invite à nous déter­mi­ner pour Lui, pour nous rendre libres aussi. Accepterons-nous de monter à Jérusalem avec Lui ? Les sémi­na­ris­tes qui sont ordon­nés à Paris et par­tout dans le monde ces jours-ci y sont déter­mi­nés.

Père Bruno GUESPEREAU

Lire la der­nière feuille d’infor­ma­tion parois­siale

Découverte de notre église
Si, jusqu’en 1932 le territoire de notre paroisse fut rattaché à Notre-Dame de Bercy, l’urbanisation de notre quartier depuis 1860 nécessita rapidement la construction d’un nouveau lieu de culte. Un terrain fut acheté en 1927 par l’Archevêché – le Cardinal DUBOIS à l’époque, et son auxiliaire Mgr CREPIN - entre l’avenue Daumesnil et la rue Claude Decaen. La crypte de notre église fut inaugurée dès l’Ascension 1929. Elle fonctionna en chapelle de secours en attendant que l’église supérieure s’édifie. Par manque de subsides les travaux n’avancèrent que lentement. A la mort du Cardinal DUBOIS fin 1929, celui-ci fut remplacé par Mgr VERDIER, qui lança ses fameux CHANTIERS DU CARDINAL en 1932, et reprit la suite de la construction (...)
Plan du site |  Mentions légales