mardi
22 août 2017
  Accueil du site > Editos > Edito
 
Enregistrer au format PDF
Edito

Le 6 août 2015, à la suite de la publi­ca­tion de l’ency­cli­que Laudato Si, le Pape François a ins­ti­tué une « jour­née de prière pour la sau­ve­garde de la Création » fixée au 1er sep­tem­bre. A la demande de notre arche­vê­que, nous célé­brons cette jour­née ce diman­che. Pourquoi cette célé­bra­tion ? Le Catéchisme de l’Eglise catho­li­que, repris par le Pape François, nous en donne la réponse : « Chaque créa­ture pos­sède sa bonté et sa per­fec­tion pro­pres (…) Les dif­fé­ren­tes créa­tu­res, vou­lues en leur être propre, reflè­tent, cha­cune à sa façon, un rayon de la sagesse et de la bonté infi­nies de Dieu. » Dans la litur­gie de l’Eucharistie tout spé­cia­le­ment, c’est toute la Création qui est célé­brée puisqu’elle est appe­lée au salut. La prière Eucharistique IV, que nous ne pre­nons que trop rare­ment du fait de sa pré­face propre, nous rap­pelle la place de la Création dans le des­sein bien­veillant du Père. En effet, la gloire du Dieu créa­teur du ciel et de la terre est chan­tée au plus haut des cieux et le ciel et la terre sont rem­plis de cette gloire divine. A l’offer­toire, c’est toute la Création, sym­bo­li­que­ment ras­sem­blée dans les espè­ces du pain et du vin qui est pré­sen­tée au Seigneur pour deve­nir le Corps et le Sang du Christ. Joignons-nous donc à la louange de la Création pour la plus grande gloire de Dieu.

Père Stanislas LEMERLE

Lire la der­nière feuille d’infor­ma­tion parois­siale

Découverte de notre église
Si, jusqu’en 1932 le territoire de notre paroisse fut rattaché à Notre-Dame de Bercy, l’urbanisation de notre quartier depuis 1860 nécessita rapidement la construction d’un nouveau lieu de culte. Un terrain fut acheté en 1927 par l’Archevêché – le Cardinal DUBOIS à l’époque, et son auxiliaire Mgr CREPIN - entre l’avenue Daumesnil et la rue Claude Decaen. La crypte de notre église fut inaugurée dès l’Ascension 1929. Elle fonctionna en chapelle de secours en attendant que l’église supérieure s’édifie. Par manque de subsides les travaux n’avancèrent que lentement. A la mort du Cardinal DUBOIS fin 1929, celui-ci fut remplacé par Mgr VERDIER, qui lança ses fameux CHANTIERS DU CARDINAL en 1932, et reprit la suite de la construction (...)
Plan du site |  Mentions légales