samedi
27 mai 2017
  Accueil du site > Editos > Edito
 
Enregistrer au format PDF
Edito

C’est cette proxi­mité de Jésus avec les pécheurs que les pha­ri­siens n’arri­vent pas à com­pren­dre. Pourtant cette atti­tude du Christ est au cœur de son annonce de la Bonne Nouvelle. Par des para­bo­les, il se jus­ti­fie en pro­cla­mant que sa manière d’agir cor­res­pond à la volonté de Dieu, son Père : Dieu est dans la joie pour un seul pécheur qui se conver­tit. La joie de Dieu ne vient pas d’une pré­fé­rence pour le pécheur mais de sa conver­sion. Le père de la para­bole se réjouit parce que son fils est « revenu à la vie. » Pour Jésus, être proche ne signi­fie pas approu­ver. Il s’agit plutôt de tendre la main pour per­met­tre la conver­sion, en un mot : accom­pa­gner. Mais il sait également se faire proche de ceux qui récri­mi­nent et qui se croient justes. Leur fidé­lité n’est pas mépri­sée. Elle est reconnue. Ils peu­vent se reconnaî­tre dans le fils aîné de la para­bole et s’enten­dre dire par le père : « Toi, mon enfant, tu es tou­jours avec moi... » A tra­vers les paro­les et les actes de Jésus, le visage de Dieu se des­sine : un Père qui aime tous ses enfants et qui veut les sauver. Par son Fils, il se fait proche d’eux. Dès lors, Jésus nous appelle à agir dans le même « Esprit » avec notre pro­chain : ne pas juger mais se faire proche pour par­cou­rir ensem­ble un bout de chemin.

Père Christophe MARTIN

Lire la der­nière feuille d’infor­ma­tion parois­siale

Découverte de notre église
Si, jusqu’en 1932 le territoire de notre paroisse fut rattaché à Notre-Dame de Bercy, l’urbanisation de notre quartier depuis 1860 nécessita rapidement la construction d’un nouveau lieu de culte. Un terrain fut acheté en 1927 par l’Archevêché – le Cardinal DUBOIS à l’époque, et son auxiliaire Mgr CREPIN - entre l’avenue Daumesnil et la rue Claude Decaen. La crypte de notre église fut inaugurée dès l’Ascension 1929. Elle fonctionna en chapelle de secours en attendant que l’église supérieure s’édifie. Par manque de subsides les travaux n’avancèrent que lentement. A la mort du Cardinal DUBOIS fin 1929, celui-ci fut remplacé par Mgr VERDIER, qui lança ses fameux CHANTIERS DU CARDINAL en 1932, et reprit la suite de la construction (...)
Plan du site |  Mentions légales