jeudi
21 septembre 2017
  Accueil du site > Editos > Edito
 
Enregistrer au format PDF
Edito

Comme elle est tou­chante, la démar­che de ces hommes et de ces femmes dans la détresse, qui atten­dent de Jésus une impro­ba­ble gué­ri­son ! L’évangile de ce diman­che évoque Jaïre, le chef de syna­go­gue, qui tombe aux pieds du Seigneur et l’implore pour sa petite fille sur le point de mourir. Il nous parle aussi de cette femme souf­frant d’hémor­ra­gies, à qui les méde­cins ont été inca­pa­bles de rendre la santé. Il nous la montre se frayant dis­crè­te­ment un pas­sage au milieu de la foule afin de s’appro­cher de Jésus par der­rière et de tou­cher son vête­ment. Jaïre et cette femme ne se lais­sent pas arrê­ter par les conve­nan­ces, ils sur­mon­tent les obs­ta­cles et triom­phent de la crainte et du doute, car ils sont animés d’une confiance admi­ra­ble. Dans sa bonté, le Seigneur répond à leur attente.

Pour évoquer la réa­ni­ma­tion de la fillette et la gué­ri­son de la femme, saint Marc, dans son récit, emploie par deux fois le verbe « sauver ». Si nous dépas­sons les appa­ren­ces, nous décou­vrons que, par delà le double mira­cle opéré par Jésus, ce mot exprime au fond le sens même de sa mis­sion : il est le Sauveur ; il est venu pour nous libé­rer de tout ce qui, en nous, menace d’étouffer la vie, afin que par lui et en lui nous soyons vrai­ment des vivants. Avec le psal­miste, sachons lui en rendre grâce : « Seigneur, tu m’as guéri… Tu m’as fait revi­vre quand je des­cen­dais à la fosse. »

Père Gérard Chantereau

Découverte de notre église
Si, jusqu’en 1932 le territoire de notre paroisse fut rattaché à Notre-Dame de Bercy, l’urbanisation de notre quartier depuis 1860 nécessita rapidement la construction d’un nouveau lieu de culte. Un terrain fut acheté en 1927 par l’Archevêché – le Cardinal DUBOIS à l’époque, et son auxiliaire Mgr CREPIN - entre l’avenue Daumesnil et la rue Claude Decaen. La crypte de notre église fut inaugurée dès l’Ascension 1929. Elle fonctionna en chapelle de secours en attendant que l’église supérieure s’édifie. Par manque de subsides les travaux n’avancèrent que lentement. A la mort du Cardinal DUBOIS fin 1929, celui-ci fut remplacé par Mgr VERDIER, qui lança ses fameux CHANTIERS DU CARDINAL en 1932, et reprit la suite de la construction (...)
Plan du site |  Mentions légales