samedi
25 novembre 2017
  Accueil du site > Editos > Edito
 
Enregistrer au format PDF
Edito

Qui s’engage à la suite de Jésus se pré­pare aussi à accep­ter d’être bou­le­versé et dés­ta­bi­lisé dans ses cer­ti­tu­des et ses consi­dé­ra­tions habi­tuel­les. Le mes­sage de l’évangile ne cesse de remet­tre en ques­tion, bien sou­vent d’une façon qui nous scan­da­lise, nos hié­rar­chies de valeurs. Aimer Jésus plus que tout le reste, l’aimer plus que nous-mêmes, le pré­fé­rer à tous nos liens fami­liaux, pren­dre notre croix pour le suivre, l’accueillir en chacun de nos frères, sont les maî­tres-mots de ce 13e diman­che du temps ordi­naire. Alors que chacun s’active en ce début d’été pour partir en vacan­ces, c’est-à-dire pour passer à autre chose, le Christ nous rap­pelle ce qui demeure l’essen­tiel indé­pas­sa­ble que nous ne devons ni oublier ni mettre de côté : cons­truire toute notre vie et toutes nos rela­tions sur lui et sur sa Parole. Il est clair donc que Jésus ne nous demande pas de mépri­ser notre famille, mais de voir en chacun de ses mem­bres, ainsi qu’en chaque per­sonne qu’il met sur notre route un don immense de l’amour de Dieu. Il s’agit d’élargir notre cœur à l’hori­zon de cet amour divin. Les vacan­ces sont l’occa­sion de ren­contres. Le Christ nous invite donc à savoir porter dans ces ren­contres la flamme de l’amour qui est don de soi et accueil de l’autre. Soyons, durant ces vacan­ces d’été, mis­sion­nai­res de l’infini amour de Dieu. Bon diman­che et bonnes vacan­ces.

Père Thomas THON

Lire la der­nière feuille d’infor­ma­tion parois­siale

Découverte de notre église
Si, jusqu’en 1932 le territoire de notre paroisse fut rattaché à Notre-Dame de Bercy, l’urbanisation de notre quartier depuis 1860 nécessita rapidement la construction d’un nouveau lieu de culte. Un terrain fut acheté en 1927 par l’Archevêché – le Cardinal DUBOIS à l’époque, et son auxiliaire Mgr CREPIN - entre l’avenue Daumesnil et la rue Claude Decaen. La crypte de notre église fut inaugurée dès l’Ascension 1929. Elle fonctionna en chapelle de secours en attendant que l’église supérieure s’édifie. Par manque de subsides les travaux n’avancèrent que lentement. A la mort du Cardinal DUBOIS fin 1929, celui-ci fut remplacé par Mgr VERDIER, qui lança ses fameux CHANTIERS DU CARDINAL en 1932, et reprit la suite de la construction (...)
Plan du site |  Mentions légales